Espace adhérent

J'ai oublié mon mot de passe


Les activités



L'assemblée générale de l'AEJS 2017 s'est tenue le 5 octobre en salle des portraits. L'occasion pour Patrick Sorin, proviseur du lycée Janson de Sailly, de faire le point sur la vie de la première cité scolaire de France. L'occasion aussi pour Christophe Stalla-Bourdillon de dresser le bilan d'un quinquennat à la présidence de l'association, et d'accueillir trois nouveaux membres au sein du conseil d'administration. L'occasion, enfin, de retrouvailles chaleureuses entre membres et nouveaux adhérents, toutes générations confondues.

Pour la cinquième année consécutive, la communauté éducative et les élèves du lycée Janson de Sailly se mobilisent au côté de l’Office du Mouvement Sportif du 16e arrondissement en faveur du Téléthon 2017.
Vendredi matin, tournois de foot et de basket.
Vendredi après-midi, une grande marche intergénérations partira à 14h30 du lycée.
Vendredi soir, concert éxceptionnel donné par les élèves à 19h en salle Clermont. Prix unique : 10 euros.


Les membres de l'Association amicale des anciens élèves du lycée Janson-de-Sailly sont convoqués pour l’assemblée générale annuelle de l’AEJS qui se tiendra le jeudi 5 octobre 2017 à 18h30 précises, en salle des portraits.
Nous prolongerons cette rencontre par un dîner-buffet qui commencera aux alentours de 20h.
Bulletin à nous retourner en cliquant sur ce lien,

Le trophée, organisé par l’association des anciens élèves de Janson de Sailly, de l’Ecole Camondo et le Golf de Chantilly est ouvert aux enseignants et membres de l’administration des deux établissements, aux élèves et à leurs familles, aux membres de l’AEJS ainsi qu’aux membres du club de golf de Chantilly, bien entendu !


Claude Lévi Strauss


Il avait eu 100 ans et a révolutionné notre siècle. Claude Lévi Strauss n’est plus depuis le 1er novembre 2009.

Né à Bruxelles en 1908, initié très jeune à la musique par son père, peintre, il a réinventé l’anthropologie.

Durant la guerre de 1914-18, il avait trouvé refuge chez son oncle maternel à Versailles, puis était venu faire ses études secondaires à Janson. Il commença son droit mais se passionna pour la philo.

Il en décrocha l’agrégation en 1931. Il partit enseigner à Mont de Marsan et puis le hasard ou presque, sur proposition d’un directeur de l’Ecole Normale Supérieure décida de son destin.

Il accepta sa proposition de rejoindre le Brésil et professer à l’université de São Polo, lui qui détestait les voyages et les explorateurs fut servi. Il partit en expédition dans la forêt et puisa la matière de ses futurs livres : tous des best sellers : « Tristes tropiques », paru en 1955, « Des structures élémentaires de la parenté », « Histoire de Lynx », « La pensée sauvage »…

La suite, on la connaît. L’anthropologie moderne avait trouvé son père : Claude Lévi Strauss.

Un père qui sera toujours présent pour elle, tant l’œuvre de Claude Lévi Strauss parait promise à la postérité.

 

Pour en savoir plus : Claude Lévi Strauss, l'un des inspirateurs du musée du quai Branly

 


 
 



Revenir à l'accueil - Revenir à la liste des actualités