Espace adhérent

J'ai oublié mon mot de passe


Les activités



Les enseignants du lycée Janson de Sailly organisent le mardi 17 janvier à 16h une table ronde à l’intention de leurs élèves de seconde et première L pour les aider à se projeter au-delà de l’épreuve du bac, et les inviter à devenir pleinement acteurs de leurs choix d’orientation prochaine.
Si vous souhaitez participer en qualité de « témoin » à cette table ronde, merci de contacter dès à présent Marie-Paule Perrot ou Patrick Gérard.

La rubrique Stages et emploi, en « home » de notre site, vous donne accès chaque jour à près de 100 nouvelles annonces accessibles en ligne, de stages, d’emplois (CDD ou CDI) émanant de grandes entreprises françaises et internationales, et la possibilité de contacter directement les recruteurs.
C'est aussi, pour les lycéens, autant d'idées de métiers à interroger, de formations à suivre pour acquérir des compétences concrètes, utiles, demandées, et travailler votre "savoir être".

Samedi 1er octobre, bravant le risque d’intempéries, la fine fleur de l’AEJS se retrouvait à Notre Dame de Lorette pour une nouvelle visite guidée, sous la houlette de Marie Anne Nicolas.

C’est donc sous un soleil automnal qu’ils ont pu sillonner « la Nouvelle Athènes », quartier loti à partir de la Restauration, qui fut le cœur de la vie artistique parisienne sous la période du Romantisme.

Découvrez ce quartier plein de charme, ses façades, ruelles, intérieurs, jardins et détails, en cliquant sur le lien ci-dessous.
Des images signées René Pinon.


Dans le cadre des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, les professeurs d'histoire du collège et du lycée Janson de Sailly vont faire travailler leurs élèves des classes de troisième et de première à partir de documents authentiques concernant la première guerre mondiale.
C’est dans cet esprit qu’ils lancent, avec le soutien de l’AEJS, un appel aux familles des élèves de Janson afin de collecter  des documents - originaux ou copies de lettres, cartes postales, souvenirs familiaux, livres, etc. à caractère personnel - ayant appartenu à un soldat, membre de la famille.
Ces documents seront ensuite mis en valeur dans le cadre de la journée de commémoration qui sera organisée au lycée en décembre 2016.
Pour en savoir plus...



Pierre-Christian Taittinger


Le 10 février 1995, le Conseil d’administration de l’AEJS, réuni à l’issue de son Assemblée générale, décidait à l’unanimité de ses membres, de nommer Pierre-Christian Taittinger membre d’honneur de notre association.

Le maire du 16ème arrondissement étant l’invité d’honneur du dîner qui suivait, c’est au cours de l’apéritif que, en tant que président de notre association, je lui annonçais cette nouvelle. Je lui donnais lecture de l’article 3, 9ème alinéa de nos statuts :
« Le titre de membre d’honneur peut être décerné par le Conseil d’administration aux personnes qui rendent ou ont rendu des services signalés à l’Association. Ce titre confère, à ceux qui l’ont obtenu, le droit d’assister à titre consultatif à l’Assemblée générale sans qu’ils soient tenus de payer une cotisation annuelle. »

Nous eûmes donc droit à une première allocution de Monsieur Taittinger qui remercia l’AEJS avec le brio et l’humour qui le caractérisaient. Il nous mit gentiment dans l’embarras en demandant ce que signifiait l’expression : « services signalés ».

Quand on lui demandait s’il était ancien élève de Janson, il répondait : « Non, je suis entré à Janson tardivement, mais depuis, je ne l’ai pas quitté. La décentralisation a permis au maire de s’intéresser aux problèmes d’entretien, de rénovation et de modernisation des établissements scolaires ; si bien que je peux apporter à notre lycée mon concours quotidien ».

C’était un homme merveilleux, simple, qui faisait naturellement le bonheur de son entourage.

J’ai eu le privilège d’être son adjoint de 1995 à 2001 et de participer à de nombreuses cérémonies qu’il présidait. C’était un orateur exceptionnel, improvisant souvent des discours sur les sujets les plus variés. Il semblait être au courant de tout. Il aimait également voir les gens et bavarder avec eux. Je lui ai demandé un jour s’il connaissait les 160 000 habitants de l’arrondissement : « Non ! me répondit-il modestement, mais je dois en connaître la moitié ». L’âge n’avait aucune prise sur lui. Il faisait partie de ces gens que l’on croit éternels alors que ce sont de simples mortels. Mais dans mon cœur comme dans celui de ceux qui l’ont connu, il demeurera encore très longtemps.

Bernard Marx, président d’honneur de l’AEJS
le lundi 26 octobre 2009


 
 



Revenir à l'accueil - Revenir à la liste des actualités